Les troubles de la personnalité

Un trouble de la personnalité désigne, en psychiatrie et dans l’approche suivant les préceptes du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5), une catégorie de traits de la personnalité mal adaptés impliquant fonctions cognitives et comportementales. Ces comportements sont instables et sont souvent associés à une détresse ou handicap significatif1. Les définitions peuvent varier selon d’autres sources2,3.

Les troubles de la personnalité sont notés sur l’axe 2 du DSM-IV-TR de l’Association américaine de psychiatrie et dans le Chapitre 05 de la CIM-10 (Classification internationale des maladies), publiée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). D’un côté, la personnalité, comme psychologiquement définie, désigne les traits comportementaux et psychologiques qui distinguent chaque individu. D’un autre côté, un trouble de la personnalité est défini par un ou plusieurs comportements différents des normes et attentes sociétales. Les individus diagnostiqués de troubles de la personnalité peuvent éprouver des difficultés en matière de cognition, d’émotions, de relations sociales et/ou interpersonnelles, et de contrôle des impulsions. En général, les troubles de la personnalité sont diagnostiqués chez 40 à 60 % des patients hospitalisés en psychiatrie, signifiant donc qu’il s’agit du diagnostic psychiatrique le plus fréquemment effectué4.

Le trouble de la personnalité est énoncé lorsque certains traits de la personnalité se rigidifient entraînant soit une souffrance, soit des dysfonctionnements. Il s’agit d’une affection chronique, apparaissant généralement au cours de l’adolescence. Les troubles de la personnalité sont souvent associés à d’autres affections psychiatriques, dont ils aggravent le pronostic.

Le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux ( DSM-IV) de l’Association américaine de psychiatrie liste trois grands groupes de critères.

Groupe A : Distant (troubles excentriques et autres)

Groupe B : Impulsif (troubles dramatiques, émotionnels ou erratiques)

Groupe C : Effacé (troubles anxieux et craintifs)

Il existe également d’anciens termes qui ont été listés dans le DSM. Ils étaient inclus dans le DSM-III-R mais supprimés du DSM-IV, ne possèdent pas de critères diagnostiques concrets, et incluent trouble de la personnalité sadique (un trouble du comportement d’agressivité et d’actes cruels) et trouble de la personnalité masochiste (caractérisé par un comportement de sous-estimation qui accentue le plaisir et les buts d’un individu)10. Le psychologue Theodore Millon et d’autres considèrent cependant ces critères comme toujours valides11.

Causes

Une étude portant sur 600 étudiants d’université masculins, tous presque âgés de 30 ans et non-exposés aux risques cliniques, a étudié la relation entre les abus physiques et sexuels subis durant l’enfance et les symptômes des troubles de la personnalités recensés. Les abus au cours de l’enfance ont été jugés l’un des plus gros facteurs de symptomatologie. La gravité de l’abus est jugée statistiquement significative, mais cliniquement négligeable, dans la variance de symptomatologie étendue des groupes A, B et C12.

La maltraitance sur mineur et la négligence jouent évidemment en faveur des risques de troubles de la personnalité à l’âge adulte13. Durant les études suivantes, les patients en psychiatrie sont examinés et beaucoup d’entre eux présentent des signes et symptômes qui ont été marqués durant la fin de l’enfance ou passage à l’âge adulte. Les patients abusés sexuellement démontrent des risques élevés de psychopathologie. Officiellement vérifié, une agression physique a montré un rôle extrêmement fort dans le développement des comportements antisociaux et impulsifs.

Personnalité normale et troubles

La différence des relations entre la personnalité normale et les troubles de la personnalité est l’un des importants traits dans la personnalité et la psychologie clinique. La classification des troubles de la personnalité (selon le DSM-IV-TR et la CIM-10) suit une approche catégorique tandis que le trait de la personnalité suit une approche dimensionnelle. Thomas Widiger14 a significativement contribué au débat. Il débat sur les contraintes de l’approche catégorique et propose l’approche dimensionnelle des troubles de la personnalité. Le modèle à cinq facteurs de la personnalité a été proposé en tant qu’alternative à la classification des troubles de la personnalité. Quelques études sur les cultures ont exploré la relation entre trouble de la personnalité et le modèle à cinq facteurs15,16. Ces discussions autour de la traduction des troubles de la personnalité du DSM-III-R et du DSM-IV, incluent les patients atteints de troubles de la personnalité borderline, narcissisme, et la boulimie nerveuse aussi bien que les individus dépendants aux substances, psychopathes et violeurs.

Enfance et adolescence

Des stades et formes primaires des troubles de la personnalité ont besoin d’une approche multidimensionnelle et d’un traitement. Le trouble du développement de la personnalité est considéré comme étant un facteur de risque durant l’enfance où certains troubles de la personnalité peuvent survenir tardivement à l’âge adulte.

Traitement

La psychothérapie est le traitement de référence[réf. nécessaire]. Différentes approches telles la psychanalyse[réf. souhaitée], les TCC[réf. souhaitée] ou encore l’EMDR18 peuvent être utilisées. La thérapie des schémas (schémathérapie) est une thérapie intégrative récente développée spécialement pour traiter les troubles de la personnalité19,20. Une psychothérapie permettra au patient de reconnaître ses dysfonctionnements cognitifs, comportementaux, et la détresse qu’ils engendrent, puis de les atténuer voire les supprimer. Le comportement et les croyances de la personne deviennent ainsi plus souples et moins statiques. On ne pourra plus dès lors parler de trouble de la personnalité. Une prescription d’un antidépresseur ou d’un anxiolytique peut atténuer les symptômes les plus forts en complément de la psychothérapie.

<a href= »http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr« >Contenu soumis à la licence CC-BY-SA</a>. Source : Article <em><a href= »http://fr.wikipedia.org/wiki/Trouble_de_la_personnalit%C3%A9« >Trouble de la personnalité</a></em> de <a href= »http://fr.wikipedia.org/« >Wikipédia en français</a> (<a href= »http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Trouble_de_la_personnalit%C3%A9&action=history« >auteurs</a>)


Pour approfondir le sujet :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *